Les origines de la légende de Montmartre

La légende de Montmartre

« Les escaliers de la butte sont durs aux miséreux, les ailes des moulins protègent les amoureux ». La Complainte de La Butte, dédiée à ce charmant coin de Paris, ne saurait pourtant nous relater toute l’histoire de Montmartre. Découvrez les secrets de ce quartier, l’un des plus visités de la capitale.

Les origines du nom de Montmartre

Sur l’étymologie du nom de Montmartre, les historiens ne sont pas arrivés à se mettre d’accord ! Tandis que certains clament que son nom vient de « Mons Martis » et Mons « Mercuri » en raison des vestiges de temples élevés en l’honneur de Mars et de Mercure, d’autres le font dériver du Mons Martyrum (Mont des martyrs) à cause de la légende du martyr Saint-Denis, décapité au 3e siècle et qui aurait ramassé sa tête et marché jusqu’à l’emplacement de l’actuelle basilique de Saint-Denis.

L’histoire de Montmartre du 18ème au 19ème siècle

Riche de son passé de pèlerinage (au 12ème siècle, des religieuses bénédictines fondèrent une abbaye au sommet de la butte, près de l’actuel Sacré-Cœur), Montmartre reste à cette époque fidèle à son passé modeste : c’est alors un village couvert de vergers, de vignes et de moulins. Montmartre est séparée en deux : le bas Montmartre annexé à Paris et la partie haute (le village) rattachée à la capitale en 1860. Les plus pauvres parisiens sont chassés du centre de Paris et viennent alors trouver refuge dans ce bas Montmartre. Ferrailleurs, chiffonniers, agriculteurs, Montmartre revêt alors l’image d’un village à part entière, où vivait une communauté socialement organisée, solidaire et unie.

Montmartre, refuge des artistes

Toujours au 19ème siècle, les loyers de Montmartre étaient dérisoires. Aussi, une population d’artistes sans le sou y trouva refuge. Géricault, Corot, Renoir, Toulouse-Lautrec ou encore Vincent Van Gogh se réunissaient souvent au café de la « nouvelle Athènes », à hauteur de l’actuelle entrée du métro Pigalle. Aujourd’hui encore, le quartier a su garder cet héritage artistique et les peintres sont légion dans les ruelles de Montmartre.

C’est dans ce quartier si pittoresque qu’officie le restaurant La Cloche d’Or, en bas de la Butte Montmartre et à deux pas du Moulin Rouge. Ayant déjà accueillis de nombreux artistes de renom (Joseph Kessel, Edith Piaf, Claude François), les voix de ces légendes résonnent encore dans notre établissement. Poussez la porte de notre restaurant et plongez dans une ambiance intimiste et festive, où tous nos plats sont proposés jusqu’à quatre heures du matin pour les plus fêtards !

Laisser un commentaire