Le steak tartare : histoire, origine et recette

steak-tartare

Quelle brasserie parisienne ne propose pas à la carte le fameux steak tartare accompagné de frites ? Aujourd’hui, A la cloche d’or vous fait découvrir l’histoire de ce plat incontournable.

L’histoire du steak tartare

La légende raconte que le steak tartare aurait pour origine le nom d’un ancien peuple turc d’Europe orientale et d’Asie du Nord apparu au Moyen-Âge, les Tatars. Ce peuple était nomade et avait une façon particulière de préparer la viande qu’ils chassaient. En effet ils découpaient des morceaux de filet de viande, les salaient et les plaçaient sous la selle de leurs chevaux, entre le dos du cheval et la monture, afin d’éliminer le sang et d’attendrir la viande. Une fois retirée, nettoyée et hachée, ils la dégustaient crue.

La composition du tartare

Le steak tartare se compose aujourd’hui de viande rouge hachée au couteau, assaisonnée de câpres, d’oignons, de moutarde, d’huile ou de mayonnaise, de persil ou encore de jus de citron. On peut aussi le servir avec un jaune d’œuf cru sur le dessus, et l’accompagner d’une salade verte ou de frites.

La fameuse recette du steak tartare

Commencez par couper 250 g de boeuf frais en brunoise ou passez-les au hachoir si vous en disposez d’un. Ensuite, dans un bol, mélangez deux cuillère à soupe d’huile d’olive, un jaune d’œuf, une cuillère à café de moutarde de Dijon, une cuillère à soupe d’oignon haché, une cuillère à soupe de câpres hachées, une cuillère à café de persil haché, du sel et du poivre. Il est conseillé de faire l’assaisonnement au moment du service pour ne pas que les sauces vinaigrées durcissent et ternissent la couleur de la viande du fait de l’oxydation. De plus une bonne astuce consiste à toujours commencer l’assaisonnement par l’huile car elle forme une couche protectrice qui empêche les autres ingrédients de pénétrer les fibres de la viande.

Cet article vous a mis l’eau à la bouche ? Rendez-vous à A la cloche d’or pour déguster le délicieux steak tartare du restaurant.