Le pain français

pain français

Le pain est indissociable de la France : véritable emblème gastronomique du pays, il accompagne chaque repas, du petit-déjeuner au dîner. Découvrez l’histoire et les origines de ce compagnon fidèle !

L’histoire du pain français

Déjà à la Préhistoire, le pain existait : à l’époque simple bouillie crue de grains sauvages écrasés et mouillés avec de l’eau, il fut ensuite grillé en galettes prenant une forme bombée au contact de la chaleur : ce fut l’ancêtre du pain d’aujourd’hui !

Au Moyen-âge, de nouvelles techniques d’agriculture apparaissent pour fabriquer le pain : collier d’attelage, charrue à roue et moulin à eau.
A partir du 14ème au 19ème, les « Compagnons » accomplissent un Tour de France chez des Maîtres boulangers. A Paris, quand les récoltes sont bonnes, on compte plus d’une trentaine de pains. A la Renaissance, on introduit du beurre et du lait dans le pain.

Au 18ème siècle, en France, le prix du pain est l’un des facteurs de la Révolution : seuls les riches peuvent s’acheter du pain de bonne qualité. En boulangerie, une nouveauté apparaît : l’ajout de sel dans la pâte, jusqu’alors très rare et très cher.

Après la Révolution, le « pain blanc » de froment devient le pain de tout le monde. A la fin du 18ème siècle, la levure de bière réapparaît pour confectionner des pains plus légers, de forme allongée et pointue : les célèbres baguettes !

Fin 19ème, le pétrin mécanique se développe grâce aux moteurs à essence et électriques. Arrivent aussi les premiers fours à charbon, à gaz et à mazout qui maintiennent une température constante.

Dans les années 50, le pain industriel s’impose et la surgélation de la pâte transforme beaucoup de boulangeries en simples « terminaux de cuisson ».

A la fin des années 80, les boulangers réagissent et redécouvrent les vertus du four à bois, du levain naturel et de la pâte peu pétrie.

Les différents types de pain français

Le pain complet est préparé avec de la farine complète, issue du grain de blé entier, y compris le germe et l’enveloppe.

Le pain de campagne est généralement constitué de farine de blé et/ou de seigle. Il a une saveur légèrement acidulée.

Les pains spéciaux contiennent des ingrédients supplémentaires (sucre, lait, beurre, farine d’épeautre…) : pain viennois, pain de mie, pain biscotté, pains aux céréales, …

Le pain « blanc » désigne généralement la baguette ou le pain de mie.

Le pain de seigle contient 2/3 de farine de seigle et 1/3 de farine de blé.

Le pain peut aussi être classé par sa dimension : la miche, à peu près 1 kg ; la flûte, 400 g ; la baguette, 250 g ; le bâtard, de même section que le pain mais de même poids que la baguette ; la ficelle.

La Cloche d’or, brasserie de tradition en plein cœur de Paris, à 2 pas de Montmartre, vous accueille pour savourer d’authentiques saveurs françaises !

 

Laisser un commentaire