Le mur des je t’aime

mur-des-je-t-aime

Le mur des je t’aime se situe dans le square Jehan Rictus, place des Abbesses sur la butte Montmartre dans le XVIIIème arrondissement de Paris.

Une œuvre à la croisée de trois artistes

Cette œuvre a été imaginée par Frédéric Baron pour devenir le lieu de rendez-vous des amoureux du monde entier.

Dès 1992, Frédéric Baron commence à recueillir plus de 1000 « je t’aime » manuscrits en 311 langues et dialectes différents. C’est dans les rues de Paris qu’il fait son tour du monde pour récolter tous ces mots d’amour, mais toujours sur le même format de feuille : 21 x 29.7 cm, jusqu’à en remplir trois classeurs.

Parallèlement il fait des recherches au Musée de l’Homme, à l’Unesco, en collaboration avec le laboratoire de langues du CNRS et les linguistes de l’INALCO.

En 1997, Frédéric Baron rencontre Claire Kito, peintre et calligraphe, et lui demande d’assembler les écritures. Puis l’artiste et spécialiste des murs peints, Daniel Boulogne mènera à bien la construction de l’œuvre. Le mur des je t’aime voit le jour en octobre 2000.

En 1998, Frédéric Baron écrit aussi « Le livre des je t’aime » distribué gratuitement en France à 50.000 exemplaires. Musicien, il enregistre les trois mots auprès de la plupart des personnes qu’il a rencontré

Un monument dédié à l’amour

Le mur des je t’aime est construit sur une surface de 40 m2 à partir de 612 carreaux au format 21 x 29,7 cm en lave émaillée qui rappelle les feuilles de papier sur lesquelles Frédéric Baron a récolté ses « je t’aime ».

Les éclats de couleur rouge sur la fresque représentent les morceaux d’un cœur brisé qui, si on les rassemble, forment un cœur parfaitement composé. Le mur des je t’aime tend à les rassembler.
Le choix d’un mur comme support de l’œuvre est aussi réfléchi. En effet, aujourd’hui, les murs, comme les frontières, ont généralement pour fonction de diviser, de séparer les peuples.

C’est pourquoi Frédéric Baron voulait créer un mur qui, au contraire, serait un trait d’union, un lieu de réconciliation, un monument dédié à l’amour.

Envie de faire une ballade après avoir diné à La Cloche d’Or ? Profitez-en pour vous arrêter place des abbesses à deux pas du restaurant et admirer le mur des je t’aime !