Journée internationale du Macaron

macarons

Le 20 mars sera le premier jour du printemps mais aussi la journée internationale du macaron. A La Cloche d’Or vous en dévoile un peu plus sur cette mignardise et cette journée qui allie gourmandise et solidarité.

L’histoire du macaron

Le macaron serait d’origine arabe, il est d’ailleurs connu en Syrie sous le nom de « louzieh », signifiant « amande ». Les premières recettes datent de la Renaissance, et c’est l’essor du commerce maritime permettant l’importation d’amandes en Italie qui serait à l’origine de la propagation de ce met en Europe. Le mot vient de « macaroni » ou « maccherone » qui signifie « pâte fine » en vénitien, faisant référence à la pâte d’amande du macaron. Ces friandises seront ensuite introduites à la Renaissance en France par Catherine de Médicis, à l’occasion de son mariage avec le Duc d’Orléans, futur roi de France. En 1792, pour survivre à la Révolution française, deux religieuses Carmélites confectionnent et vendent des macarons à Nancy. Elles deviendront connues sous le nom des « sœurs macarons ». La recette a ensuite inspiré plusieurs spécialités régionales de France.

Enfin c’est dans les années 1830, à Paris, que les pâtissiers ont l’idée de réunir deux biscuits à la meringue par une ganache lisse. Le « Macaron Parisien » est celui qu’on connait aujourd’hui et qui a été popularisé par la maison Ladurée, créée en 1862 par Louis Ernest Ladurée, qui est aujourd’hui mondialement connue.

Faire rimer gourmandise avec solidarité

En 2006, le chef pâtissier-chocolatier français Pierre Hermé, créé la journée internationale du macaron avec pour objectif de soutenir des associations et des actions caritatives. Pâtisserie française et solidarité partagent alors le même panorama pour récolter des fonds pour des bonnes causes. Plus de raisons alors de culpabiliser de craquer sur ces délicieuses mignardises !

Faire ses macarons soi-même, la recette de A La Cloche d’Or

Mixez 74 g de sucre glace avec 42 g de poudre d’amande dans un mixeur puis passez la poudre au tamis. Battez 1 blanc d’oeuf en neige et ajoutez 10 g de sucre en poudre et quelques goûtes du colorant alimentaire de votre choix. Ajoutez la poudre et mélangez délicatement. Mettez la pâte à macaron dans une poche à douille et faites des petits tas sur une plaque recouverte de papier sulfurisé puis laissez reposer les macarons pendant 15 min. Préchauffez le four à 140°C et enfournez pendant 10 min de cuisson chaleur tournante et porte entrouverte. Il ne reste plus qu’à les fourrer avec la ganache de votre choix, chocolat blanc, crème au beurre ou encore pistache !