SUR LA ROUTE DES VINS DE BOURGOGNE

Parmi les nombreux vins apparaissant sur la carte de notre restaurant A la Cloche d’Or, vous pourrez découvrir les vins de Bourgogne, vins rouges et vins blancs à déguster en accompagnement d’un de nos plats.

Voici un panorama des vins de bourgogne que nous proposons avec leur histoire et leur combinaison avec les différents plats. Continue reading “SUR LA ROUTE DES VINS DE BOURGOGNE” »

POURQUOI AIME T-ON AUTANT LES PATISSERIES FRANCAISES ?

Les pâtisseries font partie de la gastronomie française et sont très appréciées de tous. Du croissant en passant par l’éclair au chocolat, il y en a pour tous les goûts !

Voici quelques idées de pâtisseries françaises qui ont toujours le vent en poupe et à déguster sans modération ! Continue reading “POURQUOI AIME T-ON AUTANT LES PATISSERIES FRANCAISES ?” »

VIANDES ET SAUCES : LES MEILLEURES COMBINAISONS

La viande se déguste sans accompagnement mais peut aussi se savourer avec différentes sauces ce qui lui donne beaucoup plus de saveur. Le mélange d’une viande et d’une sauce est tout un art.

Voici un panorama des différents types de sauces et des meilleures combinaisons de viandes et de sauces.

Les différents types de sauces à concocter

Les sauces brunes sont conçues à partir d’un fond de viande déjà toute faite où que l’ont peut cuisiner soi-même.

Il est possible de les préparer à partir d’un roux brun ou d’un fond de cuisson. Le steack de bœuf ou le faux-filet de cheval s’accompagnent volontiers d’une sauce brune.

Les sauces blanches quant à elles se fabriquent à partir de fonds blancs tels que le bouillon d’abats, la chair de volaille, os d’agneau ou de veau blanchis. C’est la base de la sauce béchamel par exemple.

Enfin, les sauces froides sont conçues sur une base de mayonnaise ou de vinaigrette. On peut citer la sauce gribiche avec des cornichons ou ravigote avec des câpres…

Le mélange des différents types de sauce avec les diverses viandes

Les sauces se mariant avec la viande de bœuf sont les suivantes : sauce au poivre, sauce béarnaise (jaunes d’œufs, vinaigre, beurre), sauce moutarde, sauce aux fromages ou encore avec de la sauce Choron (béarnaise tomatée) et avec de la sauce Périgourdine (truffes)…

La viande de veau quant à elle se marie bien avec de la sauce aigre-douce, à l’estragon, lyonnaise (avec de l’oignon), de la sauce aurore ou de la sauce aux fines herbes.

La viande d’agneau se marie parfaitement avec de la sauce au curry, au cumin, à la menthe, à l’ail et au thym.

Enfin les produits tripiers se marient avec de la sauce madère, aux champignons, au vin rouge ou bien de la sauce au porte et la sauce ravigote.

Il faut savoir également que les sauces se préparent avec les ustensiles adéquats et se servent avec la viande ou séparément.

Pour déguster un de nos plats de viande en sauce, faites une halte dans notre restaurant A la cloche d’or.

BIEN CHOISIR VOTRE ROSE POUR VOS REPAS D’ETE

C’est la saison d’été et quoi de plus naturel que de déguster un verre de rosé accompagné de charcuterie ou de fromages en apéritif ?

Voici quelques conseils pour bien choisir votre rosé pour vos repas d’été.

Règle n°1 : Observez la couleur

Prêtez attention à la couleur du vin. Celle -ci sera plus ou moins claire. Une couleur claire indiquera la présence d’agrumes et de fruits exotique au vin alors qu’une couleur plus marquée laisse deviner la présence d’arômes de fraise, de cassis et de fruits rouges.

Règle n°2 : Repérez le Cépage

Repérer les cépages permet de détecter les saveurs. Le merlot et le cabernet possèdent des notes de fruits rouges alors que le grenache et le cinsault quant à eux possèdent des notes d’agrumes qui donneront plus de rondeurs au vin.

Règle n°3 : Le taux de sucre n’est pas lié à la couleur

Ainsi un rosé clair n’est pas obligatoirement sec et peut être sucré. D’ailleurs un vin rosé est sec s’il contient moins de 4 grammes de sucre par litre. Au-delà de cette quantité il est sucré.

Règle n°4 : Apprenez à décrypter l’étiquette

Sur l’étiquette de la bouteille vous verrez si la mention Appellation d’Origine Protégée apparait (AOP) ou également la mention Appellation Géographique Protégée (AGP). La première mention est un gage de très haute qualité alors que la seconde indique une bonne dégustation.

Règle n°5 : Repérez le millésime

Le millésime est un autre indice pour trouver la bouteille souhaitée. La dernière récolte indique un rosé jeune, vif et aromatique. C’est le cas du millésime de 2013. Pour un goût plus sec et rond on citera les millésimes de 2012 et 2011. Quant aux rosés de garde, ils sont âgés de cinq à huit ans. Ils sont vinifiés en barrique et ont un gout de vanille.

Pour déguster un de nos Côtes de Provence ou Côtes du Rhône, sollicitez nos serveurs pour toute commande de vin dans notre restaurant A la Cloche d’or.

TOUT SAVOIR SUR LES DIFFERENTS VERRES DE TABLE

La façon de monter un pan de table est tout un art et fait partie de la culture de table française. Des assiettes aux verres, chaque disposition a un sens et est importante.

Voici une présentation des différents verres de tables et la façon de les disposer pour un pan de table réussi !

Les différents types de verres de tables

Le placement des verres est effectué généralement en dernier lieu de gauche à droite. Parmi les différents verres de table on dénombre quatre types de verres : les verres à eau, les verres à vin blanc, les verres pour le vin rouge et l’éventuelle flûte de champagne.

Le verre à eau est un verre à pied (ou non) et est le plus grand et placé à l’extrême gauche. Le verre à vin blanc se place juste après le verre à eau puis on dispose le verre à vin rouge ensuite.

Pensez à bien respecter l’ordre des tailles de verres de table (du plus grand au plus petit) !

Enfin la flûte de champagne se pose en dernier après les verres à vin ou sur une deuxième rangée.

Les différentes règles à respecter pour le placement des verres à pieds.

– Pensez à essuyer toute traces sur votre verre à l’aide d’un linge et choisissez un verre à pied de préférence !

– Les verres se disposent de gauche à droite de façon alignée en suivant l’ordre comme tel : verre à eau, verre à vin blanc, verre à vin rouge.

– La tradition veut que les verres à pied soient alignés sur un axe diagonal. En Angleterre en revanche les pieds doivent être alignés parallèlement aux bords de la table !

– Le verre à eau doit être aligné sur le plus grand couteau disposé ! Evitez également de centrer le verre à pied sur l’assiette…

– Le verre à champagne quant à lui se dispose entre le verre à eau et le verre à vin sur une deuxième rangée.

Pour déguster un de nos Côtes de Provence ou Côtes du Languedoc, demandez notre carte des vins dans notre restaurant A la Cloche d’or.

LE COUTEAU – DE LA CUISINE A LA TABLE

Un bon couteau est un outil indispensable pour tout cuisinier tout aussi bien en cuisine qu’à table pour couper les viandes ou tout autre plat. Il est donc nécessaire de choisir un couteau de qualité pour plus de confort.

Comment choisir son couteau de cuisine et pour quelle utilisation ?

Un couteau pour différentes utilisations

En cuisine il s’agit de couper en tranche la viande avant cuisson qu’elle soit crue ou cuite à l’aide d’un couteau doté d’une lame plus ou moins large. La coupe et la façon de couper la viande auront une incidence sur la cuisson de la viande.

Aujourd’hui on trouve même dans le commerce des sets de couteaux à lames et designs différents pour les pros des marques japonaises Kasumi, Myabi ou des marques françaises telles que Jean Dubost ou les couteaux Sabatier!

Le couteau est aussi utilisé à table par les convives, du couteau à steak en passant par le couteau à beurre et au couteau pour couper le poisson… Il est généralement moins tranchant que le couteau de cuisine et est en acier inoxydable. Vous trouverez des marques comme Laguiole ou Opinel entre autres…

Les différents types de couteaux de boucherie

Il existe plusieurs types de couteaux de boucherie selon leur utilisation :

• Le couteau de chef est indispensable en cuisine. Il est en quelque sorte multifonctions puisqu’il sert à la fois à trancher et à émincer avec une lame dotée d’alvéoles. Il s’apparente au couteau japonais appelé Santoku.

• Le couteau à désosser est parfaitement adapté aux viandes épaisses à tendons telles que la volaille ou le gibier.

• Le couteau tranchelard permet de trancher en fines tranches et de façon lisse les viandes telles que le gigot ou le filet de bœuf, jambon crus ou cuits.

• Le couteau à parer permet d’enlever le gras et les tendons de la viande. A l’origine il était plutôt destiné pour des professionnels alors qu’aujourd’hui il s’adresse de plus en plus aussi à des cuisiniers amateurs.

Si vous souhaitez venir déguster une viande tendre et préparer avec soins par notre chef, réservez une table dans votre restaurant A la cloche d’or.