3 secrets pour réussir sa choucroute

choucroute

La choucroute est un plat populaire dans de nombreuses parties du monde, et particulièrement en France, où elle figure parmi les spécialités alsaciennes. Obtenue par fermentation naturelle, elle désigne en réalité la préparation des choux, et non le plat entier, que l’on nomme souvent “choucroute” par abus de langage. Ci-dessous, on vous explique 3 secrets pour réussir sa choucroute.

L’origine de la choucroute

Le mot “choucroute” vient du mot allemand sauerkraut, qu’on traduit par “chou aigre”. Les premières traces de choucroute dans l’histoire nous proviennent de la Chine, où on la donnait aux travailleurs chinois pour les aider à résister au froid. Aujourd’hui, la choucroute reste un plat populaire dans certaines provinces chinoises.

En France, elle s’est répandue en Alsace au 15ème siècle et fait aujourd’hui partie des spécialités régionales.

Réussir sa choucroute maison : avoir le bon matériel

Vouloir faire sa choucroute maison est une excellente initiative.

Mais attention : qui dit choucroute dit lacto-fermentation du chou. Pas de panique, cette lacto-fermentation se fait toute seule. Cela dit, mieux vaut partir bien équipé, avec du matériel de qualité, pour que le procédé se fasse en douceur.

Vous devrez donc vous munir : d’un pot en grès (sans plomb, avec un couvercle à joint d’eau qui ne laissera pas l’air rentrer), d’un coupe-choux pour couper rapidement le chou en lamelles, et enfin d’un pilon, de préférence en hêtre massif. Il permettra d’obtenir un jus essentiel au processus de lacto-fermentation.

Réussir sa choucroute : ôter l’acidité du chou

Il faut savoir que l’acidité de la choucroute dépend surtout de la saison à laquelle on cueille le chou, et du temps qu’il aura passé à macérer dans l’eau salée. Lors des mois de septembre et d’octobre, le chou est encore jeune et ne sera pas trop acide. A partir de novembre, prenez garde à bien laver votre chou avant de l’utiliser. Et à partir de janvier, n’hésitez pas à rincer plusieurs fois votre chou dans l’eau, car son acidité pourrait être trop forte.

Réussir sa choucroute : la servir avec de la moutarde et du riesling

Pour bien accompagner la choucroute, servez-la avec de la moutarde alsacienne authentique, et associez-la avec du riesling, ce vin blanc alsacien qui demeure une tradition dans la région du Rhin.
A la cloche d’or vous accueille pour déguster une choucroute maison délicieuse. Réservez vite une table!